Le château de la Muette

Le château de la Muette

Le château de la Muette.

Le nom « Muette » attribué au château a suscité des débats. Il pourrait avoir plusieurs significations et faire notamment référence à la mue des cerfs ou des faucons ou bien désigner une meute de chiens dans l’ancienne orthographe. Célèbre rendez-vous de chasse des rois de France au Moyen Âge, la Muette acquit ses lettres de noblesses avec la construction d’un petit château commanditée par Charles IX à la fin du XVIe siècle.

Le roi offrit le château à sa sœur Marguerite de Valois (future reine Margot) comme cadeau de mariage avec Henri de Bourbon (futur Henri IV). Elle le léguera ensuite au dauphin, le futur Louis XIII. En 1716, le château devint la résidence de la duchesse de Berry. Portée à tous les excès, elle ne tarda à s’y livrer à la débauche et aux beuveries. Et c’est à la Muette qu’elle reçut Pierre Le Grand lors de sa tournée en Europe. Suite au décès de la duchesse, son père le duc d’Orléans, offrit le château au jeune roi Louis XV. Le roi fit rebâtir le château par Gabriel, le décora et meubla somptueusement pour accueillir sa maîtresse la marquise de Pompadour. Puis le roi Louis XVI passa des jours heureux dans ce lieu avec son épouse Marie-Antoinette. La reine aimait y séjourner car elle se sentait moins soumise à l’étiquette qu’à Versailles.

Bien national à la Révolution, le domaine subit quelques amputations et démolitions avant que le facteur de piano Sébastien Erard et le comte Spontini, son beau-frère, ne rachètent la propriété en 1822. La ville de Paris ne s’étant pas résolue à acheter le domaine de la Muette aux héritiers de la famille Erard, une première partie du parc fut lotie en 1904. Le château fut démoli en 1920 et la partie du parc jouxtant la rue de Ranelagh fut à son tour bâtie.

En 1912, le baron Henri de Rothschild fit l’acquisition d’un terrain proche de celui du château originel pour y faire édifier en 1920 par l’architecte Lucien Besse un nouveau château dans le style du XVIIIe siècle. En 1948, les héritiers du baron vendirent la propriété au 2 rue Pascal à l’Organisation Européenne de Coopération Economique (OECE), devenue en 1961 le siège de l’OCDE.

Les visites pour le public ont lieu en principe lors des Journées du Patrimoine et l’on peut découvrir dans le Grand Salon, orné de tapisseries des Gobelins, un ensemble de boiseries provenant de l’ancienne bibliothèque royale de Louis XV. Et si ce château est de construction récente, il n’en garde pas moins une dimension historique.

Nous nous ferons une joie de vous accueillir à l’Hôtel Villa Nicolo et de vous faire bénéficier de nos meilleurs tarifs !

A très bientôt,
La Villa Nicolo